Exemples de lettre pour écrire à son banquier: compte, crédit, litige et recours

La relation bancaire

La correspondance bancaire est inévitable, tôt ou tard, on est bien obligé de lui écrire, à notre cher banquier. Toutes les banques ont à peu près le même fonctionnement que ce soit la BNParibas, le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel, la Société Générale, le LCL, la Caisse d'épargne, La Banque Postale ou la Banque Populaire.

Le plus souvent, on lui écrit pour des choses courantes comme demander un virement, renouveler un chéquier, révoquer un prélèvement, demander la fermeture d'un compte après un changement de banque, modifier ses coordonnées, annuler une procuration bancaire ou pour prendre rendez-vous afin obtenir des informations ou faire une demande de crédit par exemple.

Mais lorsqu'on rencontre des difficultés financières, les relations avec son banquier peuvent vite devenir conflictuelles. Très souvent, ce sont les services facturés, la régularisation d'un découvert ou un refus de prêt qui sont la cause d'un litige entre un client et sa banque.

Un secteur très réglementé

La banque est aussi un secteur très encadré par la loi qui s'articule autour de 2 grands principes : le devoir d'information et de conseil et une information contractuelle claire et précise. Tout manquement à ces obligations engagera la responsabilité de l'établissement financier devant les tribunaux.

Ainsi, le conseiller doit s'adresser de manière compréhensible à son client dans des termes qu'il peut comprendre et lui mettre à dispositions toutes les informations contractuelles sur un support durable et facilement accessible. Il est également dans l'obligation de l'informer sur la pertinence de l'offre ou des services qui lui propose, mais aussi sur son opportunité par rapport à ses besoins et sur les éventuels risques encourus.

Aussi des organismes comme la Banque de France, l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) ou l'Autorité des Marchés Financiers veillent au respect de la réglementation et à la protection des consommateurs selon leurs compétences respectives.

Partager cette page :

Opérations courantes des comptes

Il est toujours préférable de laisser une trace écrite lorsqu'on communique avec sa banque, même pour des opérations basiques. Nous vous proposons ici des exemples faciles à adapter pour la gestion courante d'un compte ou d'un livret d'épargne :

Demander la mise en place d'un virement à sa banque

Donner ou révoquer une procuration bancaire

Demander ou renouveler un chéquier

Révoquer un prélèvement automatique

Faire opposition sur carte ou chéquier (perte, vol, fraude)

Faire débloquer sa carte bancaire (mauvais codes ou avalée)

Informer son changement de domiciliation bancaire

Lettre de désistement d'un chèque

Demander le transfert d'un compte PEA

Se désolidariser d'un compte joint

Demander la clôture d'un compte en banque

Clôturer un compte bancaire après le décès du titulaire

Demander à la banque le remboursement des frais d'obsèques

Gestion des prêts bancaires

1 300 000 milliards ! C'est le chiffre astronomique des encours des crédits immobiliers et des crédits à la consommation rien qu'en France. Avec un prêt on est engagé pendant de nombreuses années auprès de sa banque, c'est donc primordial de bien négocier les termes du contrat ou d'optimiser sa gestion :

Attestation de non-engagement bancaire

Résilier, annuler ou se rétracter d'un crédit bancaire

Modifier la date d'échéance ou changer le compte d'un prêt

Demander le report d'une échéance de prêt

Demander le remboursement anticipé d'un prêt bancaire

Se porter caution d'un crédit bancaire (ou se désister)

Demander la levée de son fichage au FICP

Gestion des découverts bancaires

Les dépassements de l'autorisation de découvert et l'émission d'un chèque sans provision et tous les frais qui en découlent sont les litiges les plus fréquents avec les banques. Pour vous aider pour ces situations délicates, nous avons mis en ligne ces exemples prêts à l'emploi :

Contester les frais de découvert facturés par la banque

Demander un découvert exceptionnel à sa banque

Régulariser un découvert bancaire

Régulariser un chèque sans provision

Demander la levée de son interdiction bancaire

Demander un certificat de non-paiement (chèque sans provision)

Faire un dossier de surendettement (dépôt, recours)

Litiges et recours amiables

Lorsqu'un simple appel à son conseiller ou un rendez-vous ne suffit pas à régler un différend, il est indispensable de formaliser le problème par l'envoi d'une lettre recommandée avec accusé de réception au directeur de l'agence, puis au médiateur si le conflit venait à perdurer.

Lettre de réclamation à sa banque

Contester le montant des frais bancaires

Contester une opération sur un relevé de compte bancaire

Contester le montant d'un chèque débité

Contester la clôture de son compte par la banque

Faire valoir son droit au compte après le refus des banques

Saisir le médiateur bancaire

Important : nos exemples de lettre ont une valeur pédagogique et ne se substituent pas aux lois et usages en vigueur dans leurs pays de destination. En cas de doute sur vos droits, rapprochez-vous de votre conseiller ou d'une association de consommateurs spécialisée dans le domaine bancaire.

Nos courriers pour son compte en banque, faire une opération, régler un litige

Sur cette page nous avons mis en ligne des modèles de lettre prêts à l'emploi pour vous faire gagner du temps dans la gestion de vos comptes bancaires, de vos crédits immobiliers ou personnels, mais aussi pour régler un litige à l'amiable, faire part de votre mécontentement, régulariser une situation délicate ou créer un dossier de surendettement.

Quel que soit l'objet de votre courrier ou votre passif avec votre conseiller, dans votre lettre vous veillerez toujours à rester cordial et objectif, même dans le cas d'un litige. Si l'objet est important, envoyez votre missive de préférence en lettre recommandée avec accusé de réception, sans oublier de rappeler toutes les informations importantes (numéro client ou de contrat) ou d'y joindre les pièces justificatives nécessaires.