Modèle de lettre pour refuser une proposition de rupture conventionnelle

Un document de Lettres-Gratuites.com - Exemple type gratuit © modèle protégé

La demande de rupture conventionnelle

Avant la mise en place de la rupture conventionnelle, la seule façon de rompre à un contrat de travail à durée indéterminée après la période d'essai était la démission, le licenciement ou la résolution judiciaire du contrat, il n'existait aucune solution amiable et bilatérale pour mettre fin à la relation de travail.

Désormais, les Articles L1237-11 et suivants du Code du travail permettent au salarié en CDI ou à l'employeur de prendre l'initiative de demander la fin du contrat de travail grâce à une rupture conventionnelle.

Cette procédure est très encadrée par loi et repose avant tout sur le consentement mutuel et la négociation amiable des parties. Pour cela, le salarié et l'employeur conviendront d'un entretien préalable durant lequel ils pourront se faire assister par un salarié de l'entreprise, un conseiller du salarié ou un membre d'un syndicat d'employeur. A l'issue de cet entretien, il sera rédigé une convention reprenant les termes négociés qui devra ensuite faire l'objet d'une validation (ou d'une autorisation pour un salarié protégé) par la Direccte après un délai de réflexion obligatoire de 15 jours calendaires.

L'importance du consentement dans la rupture conventionnelle

La rupture conventionnelle étant un mode de rupture du contrat de travail à l'amiable entre le salarié et l'employeur, elle ne peut avoir lieu sans le consentement libre et éclairé des parties tant sur le choix de la rupture conventionnelle que sur ses conditions de mise en œuvre.

Bien que l'existence d'un litige entre les parties ne remette pas cause la validité d'une rupture conventionnelle, cette dernière ne doit pas résulter d'une quelconque pression ou d'une tromperie du salarié ou de l'employeur, sous peine de nullité. Elle serait alors requalifiée de rupture abusive du contrat de travail pouvant donner lieu au versement de dommages et intérêts en plus des éventuelles indemnités de rupture qui s'appliqueraient.

Comment refuser une demande de rupture conventionnelle ?

Que la proposition de rupture conventionnelle émane du salarié ou de l'employeur et quel que soit le contexte de la demande, chacune des parties peut la décliner sans avoir à se justifier ou devoir motiver sa décision. Un refus de négocier une rupture conventionnelle ou de se présenter à l'entretien préalable ne peut en aucun cas constituer une faute et faire l'objet d'une sanction disciplinaire.

Nous vous suggérons donc ici un modèle de lettre pour refuser une demande de rupture conventionnelle que vous pourrez facilement adapter selon que vous soyez un employeur ou un salarié. En cas de doute sur vos droits, rapprochez-vous des représentants du personnel, d'un avocat ou d'un syndicat.

Courriers similaires : Faire valoir son droit de rétractation pour une rupture conventionnelle (15 jours), Refuser une demande de rupture anticipée de CDD, Refuser une proposition de mutation professionnelle, Refuser une modification du contrat de travail.

Ces documents peuvent aussi vous être utiles :

Exemple de lettre pour décliner une demande de rupture amiable d'un CDI

Objet : Votre demande de rupture conventionnelle. RAR

Monsieur,

J'accuse réception de votre courrier recommandé du [date] où vous m'avez informé de votre volonté de mettre fin à nos relations de travail grâce à une rupture conventionnelle comme le permettent les Articles L1237-11 et suivants du Code du travail.

Malheureusement, je vous informe par la présente que je ne souhaite pas accéder à votre demande.

Employeur : Toutefois, je reste à votre disposition pour vous rencontrer à votre convenance afin de nous entretenir sur vos projets, vos besoins de formation et vos conditions de travail.

Salarié : Toutefois, je vous propose de nous rencontrer afin de faire le point sur mes perspectives d'évolutions dans l'entreprise, vos attentes me concernant et les actions de formation qui peuvent être mises en place.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur, en mon entière considération.

Nous vous recommandons aussi ces exemples gratuits :

  1. Exemple de lettre pour refuser une rupture amiable d'un CDD
  2. Modèle de convention de rupture conventionnelle
  3. Convocation à l'entretien de rupture conventionnelle
  4. Se rétracter d'une rupture conventionnelle
  5. Demander ou accepter une rupture conventionnelle
  6. Refuser la modification de son contrat de travail
  7. Exemple de CV Juriste
A propos de l'auteur
Gael THIRION Auteur de l'article

Passionné d'Internet et après une expérience dans les ressources humaines, Gaël THIRION a créé en 2006 le site Lettres-Gratuites.com. Il propose en collaboration avec des écrivains publics et différents professionnels des modèles de lettres, des CV, des discours types et des documents prêts à l'emploi, mais aussi des conseils de rédaction et des informations pratiques.

Suivez-moi sur Twitter Suivez-moi sur Facebook Rejoignez mon réiseau Linkedin