Modèle de lettre de notification d'un avertissement disciplinaire à un employé

Un document de Lettres-Gratuites.com - Exemple type gratuit © modèle protégé

L'avertissement professionnel

Lorsqu'un salarié manque à ses obligations professionnelles, son employeur peut recourir à son pouvoir de direction et de son droit disciplinaire en le sanctionnant du moment qu'il respecte les conditions de forme et de fond qui s'appliquent (Article L1331-1 et suivants du Code du travail).

L'avertissement professionnel, aussi appelé avertissement de travail, est une sanction légère qui n'a pas d'influence sur le contrat de travail du salarié fautif. A ce titre, il ne nécessite pas d'entretien préalable (Article L1332-2 du Code du travail) et peut donc être notifié directement par courrier recommandé ou avec un simple courriel. Mais lorsqu'il prend la forme d'un blâme qui sera consigné pendant 3 ans dans le dossier personnel du salarié, il est considéré comme une sanction lourde qui doit faire l'objet de la procédure préalable à une sanction disciplinaire.

Le plus souvent l'entretien vise à sanctionner des retards répétés, une insubordination, des négligences dans l'exécution des tâches, un mauvais comportement ou encore le non-respect du règlement intérieur de l'entreprise, mais dont la gravité ne nécessite pas une sanction plus lourde comme un licenciement ou une mutation disciplinaire par exemple.

Les conditions de fond et de forme de l'avertissement

L'avertissement prendra obligatoirement la forme d'un écrit et ne devra pas avoir pour conséquence de modifier la qualification du salarié, sa rémunération ou son évolution de carrière dans l'entreprise. Note : l'avertissement verbal n'est pas une sanction disciplinaire.

Dans les entreprises de plus de 20 salariés et dans celles possédant un règlement intérieur, la possibilité de recourir à ce type de sanction disciplinaire doit être expressément prévue, sous peine de nullité. Le motif retenu ne doit pas être abusif ou discriminatoire, au risque de devoir payer des dommages et intérêts au salarié.

L'avertissement doit être notifié au salarié dans les 2 mois qui suivent la prise de connaissances des faits par l'employeur et ne doit pas concerner des faits déjà sanctionnés (Article L1332-4 du Code du travail). S'agissant d'une sanction, il ne sera plus possible pour l'employeur de reprocher ces mêmes faits au salarié pour le licencier ultérieurement, sauf dans le cadre de récidives.

Comment notifier un salarié de son avertissement ?

Sauf dispositions conventionnelles contraires, pour avertir le salarié aucun formalisme n'est imposé. Mais en pratique, il est indispensable que la lettre d'avertissement mentionne la date des faits reprochés, leur nature, la qualification de ces manquements en tant que faute professionnelle ou contraire au règlement intérieur, mais aussi s'ils ont déjà fait l'objet d'une remarque verbale et qu'ils occasionnent un préjudice à l'entreprise.

A titre d'information seulement, nous vous avons créé ce modèle de lettre d'avertissement à un salarié fautif qui doit être notifiée entre 2 jours et 1 mois après l'entretien, mais que vous pourrez facilement adapter pour un envoi direct sans entretien. En cas de doute sur la procédure à suivre, rapprochez-vous de votre conseil ou de votre syndicat d'employeur.

Courriers similaires : Demander des observations écrites à un salarié, Lettre de recadrage, Notifier une rétrogradation disciplinaire, Licencier un salarié pour motif personnel, Mettre à pied un employé fautif.

Ces courriers peuvent aussi vous être utiles :

Exemple d'avertissement après une procédure de sanction disciplinaire (courrier)

Objet : Avertissement. LRAR

Monsieur,

Le [date], nous vous avons convoqué à un entretien préalable à une sanction à votre encontre au cours du lequel vous étiez assisté de [Titre, Nom], salarié de l'entreprise.

Lors de cet entretien, nous vous avons demandé de vous expliquer au sujet [préciser : de vos nombreux retards, d'une négligence commise, de votre comportement] et plus particulièrement sur [préciser], faits qui se sont produits le [date].

Ces agissements constituent un manquement à vos obligations professionnelles vis-à-vis de la société et ont eu pour conséquences de [expliquer le préjudice subi : de donner une mauvaise image de l'entreprise / de provoquer un retard de production dans l'atelier / de nuire au bon fonctionnement du service, etc].

Malgré une première remarque verbale à ce sujet, vous n'avez pas tenu compte de nos observations et les faits se sont produits à nouveau. Il semble que la prise de conscience que nous espérions n'ait pas eu lieu.

C'est pourquoi, nous avons décidé de votre adresser cette lettre à titre d'avertissement qui sera consigné dans votre dossier personnel pour une durée de 3 ans. Tout nouveau manquement de votre part nous obligerait alors à envisager une sanction plus grave à votre endroit.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur, à nos salutations distinguées.

Nous vous recommandons aussi ces exemples gratuits :

  1. Lettre pour notifier un recadrage à un salarié
  2. Convocation à l'entretien préalable à une sanction
  3. Lettre de licenciement pour faute simple
  4. Lettre de demande d'explication pour absence injustifiée
  5. Contester un avertissement professionnel
  6. Répondre et s'excuser après une sanction disciplinaire
  7. Exemple de CV Parfait (téléchargement gratuit)
  8. Exemple de CV Classique qui accroche
A propos de l'auteur
Gael THIRION Auteur de l'article

Passionné d'Internet et après une expérience dans les ressources humaines, Gaël THIRION a créé en 2006 le site Lettres-Gratuites.com. Il propose en collaboration avec des écrivains publics et différents professionnels des modèles de lettres, des CV, des discours types et des documents prêts à l'emploi, mais aussi des conseils de rédaction et des informations pratiques.

Suivez-moi sur Twitter Suivez-moi sur Facebook Rejoignez mon réiseau Linkedin