Modèle de lettre pour signaler des actes de cruauté sur des animaux

Relecture le - © Lettres-Gratuites.com

La maltraitance animale

En France, la maltraitance d'un animal envers les animaux domestiques ou sauvages apprivoisés ou tenus en captivité est sanctionnée par le Code pénal qui distingue plusieurs degrés de violences.

Les animaux, étant considérés comme des êtres sensibles, doivent être traités dans des conditions compatibles avec leurs impératifs biologiques. Ainsi, les mauvais traitements tels que la privation d'eau et de nourriture, l'absence de soins ou le maintien dans un habitat inapproprié ou avec une entrave qui ne se justifie pas peuvent être sanctionnés d'une amende de 750 euros ainsi que du retrait de l'animal (Article R654-1 du Code pénal).

Aussi, il est interdit de porter atteinte volontairement à la vie d'un animal sans qu'il y ait une nécessité publique ou privée, sous peine d'une amende de 1 500€, doublée en cas de récidive (Article R 655 du Code pénal). Aussi, le fait de blesser ou de tuer un animal involontairement par une maladresse, une imprudence ou une négligence est punissable d'une amende de 450€ (Article R653-1 du Code pénal).

L'abandon et les actes de cruauté sur les animaux

Toute personne qui se rend coupable de sévices physiques graves ou de nature sexuelle sur des animaux domestiques ou sauvages qu'ils aient été exercés publiquement ou non encourt jusqu'à 30 000€ d'amende, 2 ans d'emprisonnement et d'une interdiction de détenir un animal ou d'exercer une activité professionnelle en lien avec les animaux (Article 521-1 du Code pénal).

Peu de personnes en sont conscientes, mais ce dernier article de loi sanctionne également l'abandon d'un animal domestique, sauf cas particulier des animaux destinés au repeuplement.

Le massacre d'animaux sauvage

A travers le monde, certaines régions pratiquent des activités professionnelles ou traditionnelles qui peuvent choquer ou être contraires aux valeurs d'autres peuples. C'est le cas par exemple de la chasse à la baleine, de la tauromachie ou encore des combats de coqs ou de chiens.

Afin de faire pression et pour défendre vos convictions, vous pouvez témoigner de votre indignation ou dénoncer des massacres d'animaux auprès des différentes associations culturelles, entreprises privées ou gouvernements concernés.

Comment signaler des actes de maltraitance animale ?

Si vous êtes témoin de tels agissements, vous pouvez prendre contact avec une association locale de protection animale ou les services vétérinaires de la direction départementale de protection des populations (DDPP) qui sont compétents pour intervenir ou directement déposer une plainte auprès des autorités publiques.

Dans cette optique, nous avons imaginé ce modèle de lettre pour dénoncer de la maltraitance animale et un autre modèle pour dénoncer le massacre d'animaux sauvages. Pour renforcer le poids de votre courrier, vous pouvez y joindre des photos ou d'autres témoignages.

Partager cette page :

Exemples de courrier pour dénoncer des maltraitances à la protection animale

Signaler de mauvais traitements sur des animaux domestiques

Objet: Maltraitance animale - LRAR

Madame, Monsieur,

Par la présente, je vous informe que j'ai été témoin de mauvais traitements sur animaux au sens de l'Article R654-1 du Code pénal.

En effet, lors d'une promenade en campagne à [lieu], j'ai constaté un élevage clandestin de chiens d'attaques dangereux. Les animaux sont gardés dans des conditions d'hygiène exécrables, et d'après les blessures que j'ai vues, il y est organisé également des combats.

Vous trouverez ci-joint les photos que j'ai prises avec mon téléphone portable ainsi que les coordonnées exactes du chenil.

Je vous saurais gré de bien vouloir me tenir informé des suites données à cette affaire et notamment dans le cas où ma demande serait classée sans suite.

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Dénoncer le massacre des baleines fait par un pays (pétition)

Monsieur,

Je suis choqué(e) par les massacres de petits cétacés qui ont lieu au Japon. Les images de l'eau de mer ensanglantée montrent clairement au monde entier que le Japon n'a que très peu de respect pour les océans.

Bon nombre d'études scientifiques démontrent que les océans déclinent. Nous devons prendre toutes les dispositions nécessaires afin de mettre un terme à la surexploitation et pour protéger sa faune. Ces dauphins n'appartiennent pas au Japon. C'est un gâchis impensable de les faire finir en denrée alimentaire, faussement vendue sous l'étiquette viande de baleine, polluée au mercure et cadmium, tuant ses consommateurs.

De plus, les méthodes utilisées pour tuer ces animaux sont cruelles. Rabattre les dauphins vers des criques, créer la confusion parmi eux avec des bruits violents, et les harponner en les laissant mourir lentement n'est pas une technique de pêche humaine. Cette action honteuse a bouleversé l'opinion publique.

Je demande que le Japon renonce immédiatement et de manière permanente à ces massacres.

Respectueusement, (Nom-Prénom, pays de résidence).

Source d'origine : site www.reseaucetaces.org

Nous vous recommandons aussi :

Lettre de motivation Auxiliaire Vétérinaire

Lettre de motivation Vendeur en jardinerie animalerie

Signaler un enfant victime de maltraitances

Lettre de recours à la Ligue des Droits de l'Homme

Lettre de motivation Licence Pro Productions Animales

Lettre de motivation Formation Auxiliaire Vétérinaire

Lettre de réclamation à un hypermarché

Dénoncer un manquement aux règles d'hygiène d'un restaurant

Dénoncer une fraude à la DGCCRF