Modèle de lettre de rupture conventionnelle du contrat à durée indéterminée (CDI)

Un document de Lettres-Gratuites.com - Exemple type gratuit © modèle protégé

L' Article L1237-11 du Code de travail prévoit qu'un salarié et son employeur peuvent convenir ensemble de la rupture amiable du contrat à durée indéterminée qui les lie et d'en définir les modalités, c'est la rupture conventionnelle.

Le plus souvent, c'est le salarié qui fait la demande de la rupture conventionnelle. Cette procédure est très encadrée par la loi. Les parties doivent convenir d'un entretien où ils pourront se faire assister, puis rédigeront une convention de rupture. L'indemnité de rupture ne pourra être inférieure à celle de l'indemnité légale de licenciement. Ensuite ils devront respecter un délai légal de rétraction de 15 jours calendaires puis en demanderont l'homologation à l'autorité compétente.

Ainsi, nous vous proposons gratuitement ce modèle de rupture conventionnelle à titre pédagogique uniquement. Pour vous assurer de vos droits, renseignez-vous auprès d'un professionnel spécialisé. Voir aussi notre exemple d'une lettre pour accepter une demande de rupture conventionnelle.

Exemple de courrier pour une rupture à l'amiable entre un salarié et l'employeur

Avertissement : Ce document est à titre indicatif et pédagogique uniquement et n'a aucune valeur juridique

RUPTURE CONVENTIONNELLE

Entre les soussignés :

[Noms et coordonnées des parties]

Article 1 - Objet

Le salarié a été embauché le [date] en qualité de [emploi] dans le cadre d'un contrat à durée indéterminée, toujours en vigueur. Les soussignés ont envisagé de mettre fin à cette relation contractuelle dans le cadre du dispositif de rupture conventionnelle homologuée du contrat de travail, telle que prévue par les articles L. 1237-11 à L. 1237-16 du nouveau Code du travail et se sont rapprochés à cet effet.

Article 2 - Information du salarié sur ses droits

L'entreprise a informé le salarié de son droit de se faire assister, lors des entretiens préalables à l'établissement de la convention, par une personne de son choix, appartenant au personnel de l'entreprise (ou choisie sur la liste officielle des conseillers du salarié consultable à [adresse] ) ainsi que de prendre les contacts nécessaires, notamment auprès du service public de l'emploi, pour être en mesure d'envisager la suite de son parcours professionnel, avant tout consentement.

Article 3 - Les entretiens

Après [nombre] entretiens, les soussignés ont finalement convenu de mettre un terme d'un commun accord au contrat de travail par une rupture conventionnelle soumise à homologation administrative, dans les conditions prévues par les articles 1237-11 à L. 1237-16 du Code du travail. Ces entretiens se sont déroulés les [dates], en présence de [préciser]

Article 4 - Fin du contrat

La cessation définitive du contrat de travail est fixée au lendemain du jour de l'homologation par la direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle.

Article 5 - Indemnité conventionnelle de rupture

A l'échéance du contrat de travail, il sera versé au salarié une indemnité de rupture [fiscalité] égale à [montant] euros, ce qui représente [nombre] mois de salaire.

Article 6 - Clauses particulières

Il est rappelé que le salarié est soumis à une clause de non-concurrence par son contrat de travail. Cette interdiction de concurrencer l'entreprise doit être respectée après la cessation du contrat de travail. En conséquence, pendant toute la durée de cette interdiction, la contrepartie financière prévue au contrat sera versée. Le salarié aura acquis, à la date de la rupture du contrat de travail [nombre] heures au titre du droit individuel à la formation (DIF). Il est convenu qu'il pourra demander à utiliser ces heures pour bénéficier notamment d'une action de formation, de bilan de compétences ou de validation des acquis de l'expérience (VAE), jusqu'au [date].

Article 7 - Délai de rétractation

Les parties disposent, à compter de la date de signature de la présente convention, d'un délai de 15 jours calendaires pour se rétracter. La rétractation éventuelle interviendra par lettre recommandée avec accusé de réception ou lettre remise en mains propres contre décharge.

Article 8 - Demande d'homologation

A l'issue du délai de rétractation, il est convenu que la partie la plus diligente adressera sans tarder une demande d'homologation à la DDTEFP.

Article 9 - Conditions suspensives

La présente convention, une fois signée, ne prendra effet qu'en l'absence de rétractation de l'une ou de l'autre partie dans le délai de 15 jours calendaires et qu'après homologation, expresse ou tacite, par la DDTEFP. Elle sera réputée n'avoir jamais existé si elle n'a pas fait l'objet d'une demande d'homologation avant le [date]. Il en sera de même en cas de refus d'homologation.

Fait à [ville], le [date] en deux exemplaires

Partager cette page sur Twitter Partager cette page sur Facebook Partager cette page sur Google + Partager cette page sur Linkedin J'aime cette page !

Nous vous recommandons aussi ces exemples gratuits :

  1. Exemple de lettre pour se rétracter d'une rupture conventionnelle
  2. Lettre de refus d'une demande de rupture conventionnelle
  3. Lettre d'acceptation d'une rupture conventionnelle
  4. Lettre de demande de rupture conventionnelle
  5. Convocation à l'entretien de rupture conventionnelle

A propos de l'auteur

Passionné d'Internet et après une expérience dans les ressources humaines, Gaël THIRION a créé en 2006 le site Lettres-Gratuites.com. Il propose en collaboration avec des écrivains publics et différents professionnels des modèles de lettres, des CV, des discours types et des documents prêts à l'emploi, mais aussi des conseils de rédaction, des informations pratiques et un service gratuit de correction.